💯 Les nuages ​​de vape peuvent-ils propager le COVID-19 ? | Blog CBD 2022

Le PropylĂšne glycol (PG) est un composĂ© organique de formule chimique CH₃CHCH₂OH.

Il a Ă©tĂ© synthĂ©tisĂ© pour la premiĂšre fois dans les annĂ©es 60 en tant qu’antibactĂ©rien aĂ©roportĂ©. Le propylĂšne glycol est utilisĂ© dans les gels hydroalcooliques et Ă©galement dans les inhalateurs contre l’asthme dans le but d’empĂȘcher les bactĂ©ries de se propager. Le PG est considĂ©rĂ© comme l’un des inhalants synthĂ©tisĂ©s les plus sĂ»rs par le FDA. C’est un liquide visqueux et incolore, qui est presque inodore mais possĂšde un goĂ»t lĂ©gĂšrement sucrĂ©. Avec des concentrations Ă©gales ou supĂ©rieures Ă  20 %, l’Ă©thylĂšne et le propylĂšne glycol inhibent la croissance et la prolifĂ©ration de la plupart des microbes. Vous pouvez trouver toutes ces informations dans une Ă©tude rĂ©alisĂ©e par UCLA centre mĂ©dical.


La GlycĂ©rine vĂ©gĂ©tale (VG). Une Ă©tude commandĂ©e par les artistes de Broadway inquiets de la vapeur qu’ils inhalaient constamment sur scĂšne lors des effets de « fumĂ©e » a rĂ©vĂ©lĂ© que la fumĂ©e Ă©tait entiĂšrement composĂ©e de VG et l’Ă©tude n’a rĂ©vĂ©lĂ© aucun effet sur la santĂ©.



Enfin de la nicotine

Si vous avez dĂ©jĂ  Ă©tudiĂ© la chimie, vous saurez que la nicotine est un alcaloĂŻde trĂšs similaire Ă  la cafĂ©ine. Ce n’est pas un cancĂ©rigĂšne et il n’a jamais Ă©tĂ© prouvĂ© que c’est ce qui nous rendait accro Ă  la cigarette. Il existe de nombreux autres produits chimiques lors de la combustion d’une feuille de tabac transformĂ©e qui sont considĂ©rablement plus addictifs et probablement est-ce en eux que les cigarettes nous rendent complĂštement accros. Dans les tests, la nicotine seule n’a Ă©tĂ© trouvĂ©e que lĂ©gĂšrement addictive, encore une fois similaire Ă  la nature addictive de la cafĂ©ine.

Autrement dit, ne croyez pas tout ce que vous entendez. N’oubliez pas Ă  quel point les compagnies de tabac exercent une influence sur nos politiciens.

LE PROPYLÈNE GLYCOL VAPORISÉ TUE MÊME LES BACTÉRIES DANS LA SALIVE

Dans les annĂ©es 40, un jeune scientifique du nom de Dr ThĂ©odore Puck aimait Ă©tudier l’histoire pendant son temps libre. Il Ă©tait particuliĂšrement fascinĂ© par les histoires de la peste noire dans le Londres du XIVe siĂšcle. D’un point de vue scientifique, Puck s’est toujours demandĂ© ce qui avait empĂȘchĂ© la peste de se propager. L’histoire dit que ce n’est qu’aprĂšs que les habitants de la ville aient incendiĂ© la dite ville que l’Ă©vĂ©nement dĂ©vastateur a finalement pris fin, mais Puck a toujours voulu dĂ©couvrir la vĂ©ritable cause. Sa thĂ©orie Ă©tait qu’il devait y avoir une sorte de rĂ©action chimique se produisant dans l’air cendrĂ© de la ville en feu de Londres qui a tuĂ© d’une maniĂšre ou d’une autre les bactĂ©ries en suspension dans l’air qui propageaient la maladie. Ainsi, Puck a commencĂ© Ă  expĂ©rimenter divers produits chimiques lorsqu’il est finalement tombĂ© sur les bienfaits miraculeux de la vaporisation du propylĂšne glycol pour la santĂ©. L’une de ses Ă©tudes les plus importantes est intitulĂ©e L’action bactĂ©ricide de la vapeur de propylĂšne glycol sur les micro organismes en suspension dans l’air (NLB-NIH).

Le Dr Puck a dĂ©couvert que lorsque ce composĂ© est chauffĂ© Ă  seulement 80 degrĂ©s Fahrenheit, il se vaporise. Et Ă©trange coĂŻncidence, Puck fait mĂȘme spĂ©cifiquement rĂ©fĂ©rence aux «patients atteints d’une maladie respiratoire active». L’action du propylĂšne glycol sur des gouttelettes bactĂ©riennes partiellement dessĂ©chĂ©es telles que l’on pourrait s’attendre Ă  ĂȘtre prĂ©sentes Ă  proximitĂ© de patients toussant ou Ă©ternuants, atteints d’une maladie respiratoire active, a Ă©tĂ© testĂ©e comme suit. Plusieurs types de bactĂ©ries, pneumocoques, streptocoques hĂ©molytiques de groupe A et streptocoques hĂ©molytiques de groupe C ont Ă©tĂ© mis en suspension dans de la salive fraĂźche non stĂ©rile et pulvĂ©risĂ©s dans la salle expĂ©rimentale. Dans chaque cas, une pĂ©riode de temps allant de 35 Ă  40 minutes a Ă©tĂ© laissĂ©e s’Ă©couler avant l’introduction du PG. Il a Ă©tĂ© constatĂ© qu’immĂ©diatement aprĂšs la vaporisation du propylĂšne glycol, une forte diminution du nombre ou une disparition complĂšte de ces micro-organismes qui avaient Ă©tĂ© suspendus dans l’air pendant 35 Ă  40 minutes se produisait. Ces expĂ©riences ont Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ© le fait que toutes les diffĂ©rentes formes de bactĂ©ries prĂ©sentes dans la salive normale Ă©taient tuĂ©es par le PG.

Le Dr Puck finira par devenir un scientifique de renommĂ©e mondiale. Bien sĂ»r, il n’avait aucun moyen de savoir Ă  l’Ă©poque que ses recherches aboutiraient Ă  l’invention d’un nouveau produit, la cigarette Ă©lectronique, qui sauverait littĂ©ralement des millions de personnes de la mort et des maladies liĂ©es au tabagisme. En 2015, le Royal College of Physicians publiera une recherche avec Public Health England qui indique que le vapotage est 95 % moins nocif que le tabagisme !

Peu ou pas de preuves scientifiques ont prouvĂ© un lien entre COVID-19 et le vapotage. Si une personne avait une condition prĂ©existante liĂ©e Ă  un problĂšme de santĂ© respiratoire, cela augmente Ă©videmment les chances d’avoir des complications avec le virus. Les scientifiques ne sont pas sĂ»rs Ă  cent pour cent que le vapotage entraĂźne une maladie pulmonaire ou d’autres maladies chroniques. D’autre part, les fumeurs de cigarettes traditionnelles sont plus Ă  risque d’ĂȘtre infectĂ©s par le virus.

Le tabagisme a des problĂšmes plus connexes tels que les maladies pulmonaires et cardiaques, inhibe Ă©galement la capacitĂ© du corps Ă  guĂ©rir du COVID-19. Les utilisateurs de cigarettes Ă©lectroniques sans aucune maladie ou affection pulmonaire doivent s’en tenir aux vapes et ne pas revenir aux anciennes cigarettes nocives, vapoter Ă  basse tempĂ©rature pour protĂ©ger vos poumons.

Étant donnĂ© que la vapeur expirĂ©e peut transporter des gouttelettes, il est prĂ©fĂ©rable de garder une distance d’au moins trois mĂštres et de vapoter de prĂ©fĂ©rence Ă  l’extĂ©rieur. De plus, il est prĂ©fĂ©rable de ne pas partager les appareils de vapotage avec d’autres personnes.



N’oublie pas de:

  • Vous lavez les mains rĂ©guliĂšrement au moins pendant 20 secondes.
  • Toussez dans le creux de votre bras.
  • Ne touchez pas les choses, le virus peut adhĂ©rer aux surfaces.
  • Nettoyez et dĂ©sinfectez votre vape avec des dĂ©sinfectants Ă  base d’alcool.

Zackery Anderson - 15/09/2020
Boutique bien dotĂ©e en accessoire de vape. Personnel accueillant, trĂšs serviable, toujours de bon conseil, et peuvent mĂȘme parfois vous dĂ©panner une "box" rĂ©calcitrante, et toujours avec le sourire. A recommander sans hĂ©siter.
Alejandrin Hackett - 07/07/2021
Bonne Ă©change... un choix hallucinant !
Ari Pfeffer - 09/11/2020
Vendeur super agrĂ©able et Ă  l’écoute. Enfin des professionnels de la vape. Une multitude de choix et de trĂšs bons conseils, je recommande vivement cette enseigne
Reyna Bogan - 16/03/2021
De bons produits.De bons conseils.Une bonne boutique !!! 😉
Delaney Schneider - 25/02/2021
Superbe accueil avec des vrais professionnels de la Vape...Un choix de liquide impressionnant... 
PlusSuperbe accueil avec des vrais professionnels de la Vape...Un choix de liquide impressionnant...Et surtout plusieurs services à vous proposer...A tester absolument...

Related posts

Latest posts

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.